Crédit en ligne » Simulation prêt immobilier » Credit immobilier sans apport

Comment obtenir un prêt immobilier sans apport en 2022 ?

Il arrive que l’on ait besoin de mener à bien certains projets sans disposer de ressources propres. Dans ce cas, la solution la plus adaptée reste le recours aux institutions bancaires. Ces dernières sont réticentes cependant lorsque l’on ne dispose pas d’un certain montant comme apport. Comment obtenir alors un prêt immobilier sans apport personnel en 2022 ? Le présent guide vous aidera à trouver les diverses solutions qui s’offrent à vous pour cela.

Qu’est-ce qu’un apport personnel ?

L’apport personnel peut être compris comme la somme d’argent ou le capital que vous dépensez pour acquérir un bien immobilier. C’est la contribution financière ou patrimoniale qui vous permet d’exécuter un projet. Il peut encore être assimilé à tout ou partie du montant de vos économies durant des années. Ceci, selon que vous soyez passé par un Plan épargne Logement (PEL), une assurance vie, Plan épargne entreprise ou livrets bancaires. L’apport personnel peut également provenir d’autres sources que de vos économies. C’est le cas des prêts à taux zéro, des prêts familiaux.

En général, l’apport personnel minimum requis par les banques correspond à 10% du montant de votre crédit (somme totale empruntée) afin de couvrir les frais annexes. En effet, si vous désirez souscrire à un prêt de 300.000 euros, l’apport personnel devra être de 30.000 euros au minimum. Un autre exemple où vous souhaitez emprunter 200.000 euros. Ici, votre apport personnel sera de 20.000 euros (10% de la valeur totale).

Est-il possible d’acheter sans apport en 2022 ?

Il faut savoir que l’acquisition d’un bien immobilier quel qu’il soit sans apport personnel est compliqué. Toutefois, c’est une procédure qui est possible bien que les tarifs d’emprunts ne cessent de connaître une augmentation. Pour ce faire, il faut que l’établissement financier choisi accepte d’accorder ce prêt sous certaines conditions. Ceci, aux ménages qui n’ont pas de fonds propres pour financer eux-mêmes leurs projets.

Mais pour y arriver il est conseillé de disposer d’un minimum d’apport. Ainsi, vous jouirez d’un certain crédit avec votre dossier auprès de l’établissement financier. Dans le cas où cela ne serait pas possible, vous avez la possibilité de contacter un courtier immobilier. Cela vous permet d’accroître vos chances d’obtenir ce crédit. Les erreurs à ne pas commettre dans ce cas sont celles liées à la gestion et les découverts bancaires pour prouver votre solvabilité.

Emprunter sur 25 ans

Il s’agit de la durée moyenne d’un emprunt immobilier. Pour y parvenir, il y a des conditions que vous devez respecter :

  • Jouir une stabilité professionnelle : les établissements financiers pour vous accorder leur confiance examinent judicieusement votre situation professionnelle. Plus cette dernière est marquée par des revenus stables, plus vous avez la chance d’obtenir le prêt sur 25 ans.
  • Détenir un apport personnel : votre apport personnel permettra de financer les frais annexes du prêt immobilier qui vous sera octroyé. Entre autres, il s’agit des frais de notariat, de garanties ou les frais bancaires. Sans apport personnel pour couvrir ses frais, il vous sera difficile de décrocher n’importe quel crédit peu importe la durée. Cet apport personnel doit être de 10 % au moins de la somme totale du bien immobilier. Les banques sont exigeantes sur ce point et cela leur permet de s’assurer de votre solvabilité. Ainsi, vous serez capable de faire face aux diverses échéances régulières qui vous seront imposées.
  • Être un bon gestionnaire : pour prouver que vous avez une bonne maîtrise de vos finances, les établissements bancaires vous demanderont vos relevés bancaires. Pour être plus précis, ce sont les trois derniers qui les intéressent très souvent. En cas de découverts bancaires constatés, votre demande de crédit sera purement et simplement rejetée. Il est donc important d’avoir un état financier impeccable avant de solliciter un tel emprunt.

Emprunter sur 30 ans

Durée la plus longue pour ce type d’emprunt bancaire, cela devient de plus en plus rare. Les conditions inhérentes au prêt sur 30 ans sont définies en fonction de chaque banque. Mais de façon générale, pour ce type d’emprunt immobilier, il vous faut un apport personnel pour l’avoir. Plus celui-ci est élevé, plus vous avez de chances de le décrocher. L’organisme bancaire se chargera d’étudier votre taux d’endettement. Le prêt vous est accordé s’il ne dépasse pas 35 % de votre revenu mensuel.

Quelle banque fait des crédits sans apports ?

Il n’est pas possible de vous citer clairement les banques qui vous accorderont un crédit immobilier sans apport personnel. En effet, les structures bancaires ont fermé cette possibilité et elle se fait très rare désormais. Pour octroyer ce type de prêt, il faudra consulter les conditions qui sont propres à chaque organisme bancaire. Sachez que les crédits sans apport représentent un risque pour ces établissements financiers. Ce faisant, ces derniers sont très exigeants quant à l’attribution de ce type de crédit. 

Malgré leur réticence par rapport à cela, il arrive qu’ils en octroient de temps en temps.  Cela est fait de façon exceptionnelle et au cas par cas. Étant un moyen pour ces établissements d’allonger leur fiche client, ce prêt est parfois octroyé. Mais à condition que cela ne représente pas de risque pour eux. C’est donc la politique commerciale de la banque qui définit si un tel prêt pourra être accordé. En gros alors, on peut dire que toutes les banques selon leur politique commerciale du moment peuvent faire des crédits sans apport.

Qui peut obtenir un crédit immobilier sans apport personnel ?

Même s’il est difficile voire impossible d’avoir des crédits sans apport personnel, un profil est exigé pour pouvoir y prétendre. En effet, il existe trois types de profils éligibles pour demander aux banques un prêt sans apport. Il s’agit de :

  • Des primo-accédants : ce sont des travailleurs qui viennent d’entrer dans la vie active. Ce sont des jeunes qui n’ont pas encore eu le temps de se constituer une épargne suffisante. Ils souhaitent toutefois avoir un bien immobilier. Il s’agit de cadres supérieurs dont les revenus croissent rapidement et ayant de belles perspectives de carrière.
  • Des épargnants : ce sont des personnes, des particuliers qui détiennent des réserves importantes d’argent. Ces derniers souhaitent acquérir un bien immobilier sans pour autant toucher à leur épargne. Les épargnants détenant également des produits de défiscalisation sont aussi ééligibles au crédit sans apport. Le taux d’intérêt qui leur est proposé est généralement moins élevé par rapport à celui de leur épargne.
  • Des investisseurs : ce sont les derniers pouvant prétendre au crédit sans apport personnel. Octroyer ce type de crédit aux investisseurs est un excellent moyen pour optimiser la fiscalité. Ici, le règlement des intérêts permet le paiement des impôts. L’importance de l’assiette fiscale des investisseurs dépend de l’importance de son emprunt. Plus ils empruntent, plus les avantages immobiliers sont appelés à diminuer.

Il est plus facile pour ces trois catégories de personnes d’obtenir un prêt sans apport personnel. Toutefois, cela l’est encore plus pour les primo-accédants car les organismes bancaires sont plus indulgents envers les jeunes actifs.

Comment avoir crédit immobilier sans apport ?

Il existe divers recours pour avoir un crédit immobilier sans apport. Nous allons ci-dessous vous parler de quelques-uns.

  • La Banque : les institutions bancaires peuvent octroyer des crédits bancaires sans apport à leur client. Cependant, cela dépend de la conjoncture dans laquelle elles se trouvent et de la politique commerciale qu’elles souhaitent mettre en œuvre. Il ne faut pas oublier que cette possibilité est de plus en plus rare chez les banques. Il vous faut donc remplir les conditions nécessaires et avoir un bon dossier pour y prétendre les moments venus.
  • Les courtiers : il est aussi possible d’obtenir un prêt sans apport personnel auprès des courtiers immobiliers. Ce dernier étant un intermédiaire entre le prêteur et la banque, il se chargera de rechercher les meilleures offres. Il s’appuiera sur le profil du client pour y arriver. Il se doit aussi d’obtenir des conditions intéressantes pour lui et pour son client. Tout ceci, grâce à sa parfaite maîtrise du marché. Pour son service, il perçoit une rémunération qui équivaut à 1 % du montant du crédit alloué. Il ne perçoit ce tarif que si le contrat est signé entre les deux parties.
  • Les comparateurs : avec un comparatif vous aurez l’opportunité d’étudier ou d’analyser plusieurs offres. En faisant cela, vous pourrez repérer l’offre bancaire qui sera la meilleure pour votre profil. Vous bénéficierez alors des meilleurs taux une fois que vous aurez fait votre choix de l’organisme bancaire.
  • Les mandataires : ces derniers ont un mode de fonctionnement similaire aux courtiers immobiliers. En effet, ces derniers pourront vous aider à dégoter le meilleur établissement banquier qui veut octroyer un crédit immobilier sans apport. Ceci, en votre nom et pour votre compte il vous négociera le meilleur taux selon votre profil.

En dehors de ces alternatives pour trouver un crédit immobilier sans apport personnel, vous pouvez aussi recourir aux simulateurs. Les simulateurs de crédits vous permettront de faire divers calculs de taux. Cela vous donnera une idée du montant du prêt immobilier selon vos finances. Avec un simulateur, vous pourrez faire une simulation de votre capacité d’emprunt et de vos mensualités de prêt. C’est aussi le cas pour les frais de notaire à payer puis les frais d’endettement etc…

Comment construire un dossier solide d’emprunt sans apport ?

Afin de solliciter et d’obtenir un crédit immobilier à 110 % sans apport personnel, il vous faudra constituer un dossier convaincant. Ce dossier doit remplir les caractéristiques de la transparence et de la crédibilité. Il est constitué des pièces ou informations ci-dessous :

  • Relevés de compte
  • Bulletins de salaire
  • Avis d’imposition 
  • Et bien d’autres documents

Le dossier constitué devra respecter les règles en matière de demande de prêt sans apport. Il est donc inutile de dissimuler des informations négatives ou une situation professionnelle instable. Cela discréditerait ledit dossier et vous aurez un refus de la banque. Cependant, dans la constitution de votre dossier, vous devez mettre l’accent sur certains points pour susciter l’intérêt de l’institution bancaire.

Quels sont les atouts à mettre en avant dans votre dossier de prêt ?

En absence d’apports personnels, faites valoir d’autres atouts dont vous disposez dans votre dossier. Ces éléments sont indispensables car la banque devra se reposer sur eux pour prendre une décision. Il s’agit entre autres de :

  • La stabilité de votre situation professionnelle : avoir un contrat à durée indéterminée permet à l’organisme financier de s’assurer que vous êtes financièrement capable. Les entrées d’argent sont donc régulières et vous saurez procéder au remboursement de la somme empruntée.
  • Une réserve financière suffisante : on l’appelle encore le « Reste à vivre ». C’est la somme de vos revenus qui reste une fois que vous vous acquittez de toutes les charges qui sont les vôtres. C’est un élément important puisque la banque doit s’assurer que la mise en œuvre de votre projet ne réduit pas votre pouvoir financier.
  • Un équilibre de vos comptes : vos comptes doivent être sains et équilibrés. Cela se voit sur vos bulletins de compte. Vos revenus doivent pouvoir couvrir toutes vos dépenses. Les découverts bancaires créent des soldes négatifs contrairement aux dépenses réglementées qui produisent des soldes positifs.

Autres atouts à faire valoir

En dehors de ces atouts, il vous faut réaliser un plan de financement, acheter un co-emprunteur ou encore un bien de qualité.

  • Le plan de financement : vous devez le dresser afin de prouver votre crédibilité à l’organisme financier. Il consiste à adapter le montant de mensualités par rapport à vos revenus et aux prix plafond du logement. En le réalisant, il est conseillé de prévoir un taux d’endettement bas. Cela en raison du fait que les organismes financiers l’appliquent ainsi dans le cadre d’un prêt sans apport personnel.
  • Se servir d’un co-emprunteur : un autre atout à mettre en exergue est le fait de solliciter le prêt à deux. Ainsi, vous accroissez votre capacité de remboursement et de financement. La condition pour rendre cela possible est que l’un des co-emprunteurs doit jouir d’un contrat à durée indéterminée.
  • Opter pour un bien immobilier de qualité : dernier atout à mettre en vogue, cela accroît aussi vos chances. Sachez que la banque finance la totalité du bien et a son mot à dire quant à la valeur de ce dernier. Un bien immobilier de qualité permet à l’institution de se couvrir en cas de non remboursement du prêt à 110 %.

Pourquoi faire un apport personnel ?

Un apport personnel n’est pas imposé par la loi pour demander un prêt immobilier. Toutefois, disposer de 10 % d’apport personnel de la somme totale du bien est souhaitée par les banques. Ceci pour montrer que vous êtes capable d’économiser tout en assumant vos charges courantes. Faire un apport personnel c’est diminuer fortement les risques d’impayés et aussi le capital emprunté à la banque. Cela a pour corollaire une diminution de la durée de remboursement et la réduction des mensualités.

Comme exemple, vous souhaitez acquérir un bien immobilier d’une valeur de 150.000 euros. Avec des frais de notariat de 12.000 euros, ce prix est porté à 162.000 euros. Le client doit fournir un apport personnel de 10 % ce qui équivaut à débourser 16.200 euros. Ce montant est déduit de la somme totale et il lui revient à emprunter et rembourser 145.000 euros. On constate donc une réduction du capital emprunté, ce qui amoindri les charges financières du client. Cet apport réduit également les risques encourus par la banque. Peu importe son montant, il se révèle donc très important.

Les alternatives à un emprunt sans apport personnel

Il existe plusieurs autres moyens pour vous de décrocher un crédit immobilier sans apport. Nous allons vous parler de quelques-uns dans les lignes à suivre.

  • Le PTZ : c’est un prêt supplémentaires dénué d’intérêt. Pour bénéficier d’un Prêt à Taux Zéro, le logement à acquérir doit devenir votre résidence principale et vos revenus ne doivent pas dépasser une certaine somme. Vous ne devez pas non plus avoir été possesseur de votre logis deux ans avant la demande du prêt.
  • Prêt Association Sociale : le PAS est un crédit avec un taux d’intérêt est limité et est accordé aux personnes aux rétributions modestes.  Pour en bénéficier, vous devez remplir les conditions de revenus et avoir pour but de devenir propriétaire de votre résidence principale ou d’y réaliser des travaux.
  • Prêt Action Logement : ce crédit vous permet de bénéficier d’un prêt complémentaire de 40.000 euros maximum avec un taux de 0.50 %. Ceci, si vous êtes employé par une entreprise non agricole embauchant plus de 10 salariés. Pour y être éligible, vos ressources doivent être inférieures au plafond réglementaire. Le remboursement est échelonné sur 25 ans
  • Prêt conventionné : il est destiné aux propriétaires souhaitant rénover sa résidence principale ou à toute personnes souhaitant devenir possesseur d’une résidence principale. Il est octroyé sans conditions mais le taux d’intérêt est plafonné.
  • Prêt familial : ce crédit est un prêt d’argent de vos proches sans limite de montant eyt sans intérêt.

FAQ

Quel salaire pour emprunter sans apport ?

Pour emprunter sans apport vous devez avoir un revenu mensuel d’au moins 2500 euros nets. Ainsi, un paiement échelonné pourra être défini sur une longue période.

Quel salaire pour un prêt de 150.000 euros ?

Pour emprunter sans apport vous devez avoir un revenu mensuel d’au moins 2500 euros nets. Ainsi, un paiement échelonné pourra être défini sur une longue période.

Quel salaire pour emprunter 200.000 euros à deux ?

En tant que co-emprunteur, vous devez disposer d’un salaire compris entre 2300 euros et 5100 euros.